Les soins de bébé » Les mamans du monde

 Les soins de bébé

28/12/2010

 

Les soins de bébé

Bébé est là, mais il est arrivé sans mode d’emploi ! Comment prendre soin de ce petit bout'chou ? De la toilette au bain, en passant par le change, tous nos conseils pour devenir les meilleurs des parents ! Découvrez sur Doctissimo un espace entièrement dédié aux soins quotidiens de votre enfant.

La toilette au quotidien

Toilette au quotidienPour sa santé et son confort, il faut veiller à la propreté de bébé. Comment prendre soin de sa peau si fragile ? Que devez-vous glisser dans sa trousse de toilette ? Quels vêtements lui choisir pour qu'il puisse gigoter librement ? Un pense pas bête pour de tendres tête-à-tête !

 

Nettoyer les yeux de Bébé

Les yeux de Bébé sont délicats. Raison de plus pour les chouchouter à l'heure de la toilette...

Comment nettoyer les yeux de Bébé ?

Nettoyez les yeux de Bébé avec une compresse stérile (une pour chaque œil !) imbibée de sérum physiologique. Commencez par le bord le plus propre pour ne pas étendre les sécrétions tout le long de l'œil.

A savoir : des sécrétions blanches, parfois accompagnées d'un peu de sang, ne sont pas synonymes d'infection. Elles sont provoquées par la chute du taux de progestérone apporté par la mère pendant la grossesse. Elles doivent disparaître d'elles-mêmes. Sinon, mieux vaut en parler à votre pédiatre. Profitez-en pour faire un peu de prévention. Un enfant sur 8 souffre d'un trouble de la vision et les chances de corriger ce trouble sont d'autant plus importantes que la détection s'est effectuée tôt. Dépisté avant 18 mois avec début des traitements de soin, 100 % des enfants retrouvent une vue normale.

Traitement : la chirurgie est exceptionnelle, le plus souvent il s'agit d'une simple rééducation avec ou sans lunettes. 

Babytrucs : sans vous substituer à l'ophtalmologue, vous pouvez faire un petit test pour vérifier la bonne vue de Bébé : masquez un œil de Bébé, puis l'autre. S'il se met systématiquement à pleurer lorsque le même œil est masqué c'est qu'il doit faire travailler l'autre qui ne voit vraiment pas bien : il faut alors consulter l'ophtalmologue sans tarder.

 

Nettoyer les oreilles de Bébé

N'utilisez pas de cotons tiges classiques pour nettoyer l'intérieur, tout comme le pavillon, des petites oreilles de Bébé. 
Certaines marques proposent des cotons tiges spécialement adaptés aux tout-petits, avec de gros embouts pour éviter tout risque de "dérapage". Vous pouvez aussi nettoyer le pavillon des oreilles de Bébé avec une petite compresse.

 

Le nombril de Bébé

 

Après la chute du cordon ombilical, comment prendre soin du petit nombril de Bébé ?

Normalement, le cordon ombilical de Bébé tombe spontanément entre le 5ème et le 15ème jour. Après la chute du cordon, soignez la plaie ombilicale à l'aide d'une compresse stérile imbibée d'alcool à 60° ou d'un produit désinfectant.

Complétez l'application avec un produit asséchant, par exemple de l'éosine aqueuse à 2 %. Quand vous changez Bébé, veillez à placer la couche sous l'ombilic, de façon à éviter le contact. On peut mettre une compresse fixée à l'aide d'un filet mais de nombreuses maternités recommandent de laisser l'ombilic sécher à l'air libre.

 

Laver le sexe de Bébé

Nettoyer le sexe d'une petite fille

Utilisez de l'eau et du savon et procédez d'avant en arrière afin de ne pas apporter dans la vulve des germes de flore anale. Prenez soin de bien déplier les petites et grandes lèvres et de nettoyer doucement. Evitez de frotter : la fine pellicule blanche assurant une protection anti-infectieuse dans les premières semaines risquerait de s'en aller.

Nettoyer le sexe d'un petit garçon

Aujourd'hui le décalottage des petits garçons n'est plus recommandé. Il se fera le plus souvent tout seul avant la puberté. La toilette de la verge s'effectue en libérant la partie qui se dégage mais sans forcer. Ne vous inquiétez pas si la peau adhère au gland. C'est le cas de neuf bébés sur dix. La nature n'est pas si mal faite, Bébé peut faire pipi et le "coulissage" du prépuce s'effectuera en temps voulu

L'heure du bain

Bain - BébéL'heure du bain est le plus souvent un grand moment de bonheur. Aux premières appréhensions au contact de l'eau succèdent les éclats de rire et les grands "plouf". Nos conseils indispensables pour que bébé se sente comme un poisson dans l'eau.

 

 

 

Les bons gestes du change

Couches - changesChanger aussi souvent que nécessaire votre bébé est indispensable. Non seulement pour son confort, mais également parce que ses petites fesses, prisonnières des couches, sont particulièrement sensibles aux irritations. Tout ce qu'il faut savoir pour garder bébé au sec !

 

Comment changer bébé ?

Durant la première année de sa vie, vous allez changer votre enfant des milliers de fois… Alors mieux vaut maîtriser quelques bases. Pour garder bébé au sec, découvrez l'art du change en huit étapes. Pour que votre chérubin se sente toujours bien.

Certains préfèrent changer leur enfant avant la tétée, d’autre après. Si vous le changer avant, il risque de remplir sa couche pendant le repas, si vous le changer après, vous risquez de le réveiller alors qu’il s’était assoupi, repu…. Alors à vous de choisir ! Quoi qu’il en soit vous devez le changer à chaque repas et ne jamais le laisser avec des fesses sales.

Ne déshabillez pas entièrement bébé à chaque change. Il vous suffit de découvrir la partie inférieure du corps et de remonter légèrement la brassière. Les grenouillères et pyjamas fermés dans le dos avec une fermeture à pont sont très pratiques pour le change.

1 - Allongez bébé sur une serviette de toilette propre.

2 - Ouvrez la couche. Avec le pan avant de la couche, essuyez les fesses et repliez la couche sur elle-même en la plaçant sous les fesses ;

Changer bébé3 - Nettoyez les fesses avec un gant de toilette propre ou un coton imbibé d’eau et de savon. Vous pouvez aussi utiliser un lait de toilette ou encore des lingettes, très pratiques lorsqu’on a la bougeotte et qu’on doit changer bébé n’importe où. La toilette des fesses doit s'effectuer de haut en bas, du plus propre vers le plus sale ;

4 - Retirez la couche sale et placez le change propre ;

5 - Séchez délicatement les fesses avec une serviette en faisant très attention aux replis de la peau. Vous pouvez terminer le change par l’application d’une crème qui protégera le siège du contact irritant des urines et des selles par une et permettra de prévenir les rougeurs. L’application de talc est inutile, il risque de macérer dans les plis de Bébé et provoquer des irritations ;

Les changes de bébé

Le change consiste à remplacer les couches souillées par des couches propres et sèches et à nettoyer les fesses. Cette opération est réalisée 6 à 10 fois par jour durant les premiers mois ! N'oubliez pas que changer un bébé, ce n'est pas seulement une question d'hygiène, c'est aussi un moment intense de plaisir pour le bébé.

Le nouveau-né doit être changé à chaque tétée. S'il pleure parce qu'il est mouillé ou sali, il faut le changer plus fréquemment : c'est la meilleure prévention des boutons ou des rougeurs sur les fesses.

Avant ou après les repas ?

Changer bébéCertains pédiatres préconisent de changer l'enfant avant les repas pour éviter les régurgitations ou les vomissements liés aux mobilisations. Mais le nourrisson affamé qui pleure et s'agite rend parfois acrobatique l'opération... ! En fait, plus l'enfant est jeune, plus est marqué le réflexe gastro-colique dont la conséquence est l'expulsion des selles après les repas rendant plus utile le nettoyage à ce moment là. Le change après la tétée ne provoque pas autant de régurgitations que l'on veut bien le dire surtout si vous vous abstenez d’enrouler une bande ombilicale et si vous manipulez bébé avec douceur.

N'achetez que du matériel "conforme aux exigences de sécurité" testé par le Laboratoire national d'essais LNE. (Normes pour les tables à langer : NF EN 12221-1)

Quel que soit le matériel utilisé, souvenez-vous qu'il est dangereux de langer bébé en hauteur.

Sur quoi changer bébé ?

Il existe plusieurs endroits pour changer le nouveau-né :

  • Le meuble à langer se compose d'une table à langer et de bacs pour accessoires de toilette. Il vous permet de changer l'enfant sans avoir à vous baisser. Installez-le dans la salle de bain, près d'un point d'eau, si possible dans un angle ou contre un mur. Ne laissez jamais seul bébé sur la table à langer : les chutes sont fréquentes ! Evitez les modèles à roulettes ou bloquez-les avant de poser bébé. Les rebords anti-chute doivent mesurer au moins 15 centimètres. Certains modèles ont des ceintures mais sont peu pratiques ;
  •                                                                   Gare aux fesses rouges !

  • L’érythème fessier désigne les rougeurs des fesses des nouveau-nés qui apparaissent le plus souvent au cours de la première année de leur vie. En aucun cas lié à un manque d’hygiène, ce problème peut être un véritable calvaire pour l’enfant…

    La peau du bébé est en effet particulièrement fragile à cet endroit et la proximité des orifices naturels est une source continue d’irritations et d’infections.

    Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

    Fesses rougesDes troubles digestifs mineurs et transitoires, une simple diarrhée acide - consécutive à une poussée dentaire - un banal virus, un rhume (les glaires avalées qui empruntent le tube digestif accélérant le transit) peuvent, entre autres, provoquer de telles rougeurs. Certains produits de toilette, comme le talc, peuvent également provoquer une sensibilisation cutanée. Quand il existe, à la périphérie de l’érythème, de petites lésions en collerette associées à une inflammation de l’anus, il s’agit probablement d’une mycose (c’est-à-dire une affection provoquée par des champignons parasites) et ce d’autant plus volontiers qu’est apparu un muguet (une maladie de la muqueuse buccale due à une levure).

Couches : au tour de papa !

Si autrefois seule la maman changeait les couches de bébé, aujourd'hui le papa est souvent mis à contribution. Et pas toujours pour son plus grand bonheur. Si pour le père de votre enfant, ce n'est pas évident, suivez ces quelques conseils pratiques pour le décider.

Une fois rentrés de la maternité, les papas sont vite confrontés à : "Chéri, c'est ton tour de changer bébé." Si votre cher et tendre redoute encore d'entendre cette phrase, mettez-vous autour de la table (à langer !) et discutez de ce qui le dérange, avant de l'accompagner pour sa "première fois".

Levez ses appréhensions

Papa change les couchesL'odeur des selles le dégoûte ? Tant que l'enfant est nourri exclusivement de lait, celle-ci est assez peu prononcée et pas vraiment dérangeante.

Il a peur d'être maladroit, de blesser bébé ? La taille d'un nouveau-né peut être impressionnante. Mais le corps d'un tout petit n'est pas si fragile et il ne craint pas d'être manipulé.

Bébé pleure ? C'est normal, il n'a pas mal. Il a juste froid ou besoin de se sentir soutenu. Certains petits ne supportent pas de se retrouver les fesses à l'air et vous le font savoir.

Enfin, si le papa n'a tout simplement pas envie de se lever, il va falloir mettre les choses au point sur le partage des tâches. Un nourrisson se change 6 à 7 fois par jour et la maman ne peut pas tout assumer.

Faire connaissance avec bébé

L'intérêt de cette "corvée" représente un autre argument. Seul en tête-à-tête avec votre petit bout, il s'agit d'un vrai moment d'intimité. Bébé est concentré sur votre visage, l'idéal pour faire plus ample connaissance. Cela passe par la parole, mais aussi par le toucher, le contact de sa peau.

Mais pour en arriver-là, une aide est parfois nécessaire. Durant les premiers changes, mieux vaut s'en occuper à deux et rappeler clairement la marche à suivre.

Un soin en plusieurs étapes

Avant tout, le matériel nécessaire doit être rassemblé : une serviette, un gant pour l'eau, du savon ou du coton si on préfère le lait de toilette. Une fois bébé posé sur la table à langer ou sur une surface plane, il est hors de question de le laisser seul. Même un nourrisson peut tomber par terre. Soyez intransigeant sur sa sécurité !

Aujourd'hui, beaucoup de vêtements pour nouveau-né disposent de bouton-pression au niveau de l'entrejambe. Contentez-vous de les déboutonner et de remonter les habits sur le ventre. Sauf en cas de selle débordante, l'enfant n'a pas besoin d'être déshabillé entièrement. Une fois les fesses à l'air, soulevez les jambes d'une main et nettoyez de l'autre. La règle de base : toujours aller de l'avant vers l'arrière, du plus propre vers le plus sale pour éviter toute infection.

Fille ou garçon, les différences

Pour une fille, il faut bien nettoyer tous les plis et notamment au niveau des petites lèvres. Il peut être utile de montrer le geste au papa, moins au fait de l'anatomie féminine. Pour les garçons, lavez l'aine, les testicules et le pénis mais sans le décalotter. Une fois propre, séchez la peau méticuleusement sans frotter. Côté garçon, assurez-vous que le pénis soit orienté vers le bas sous peine de fuite.

Pour finir, disposez la couche verticalement et centrée sous l'enfant. Les collants doivent se trouver derrière, en dessous. Enlevez les collants de protection puis refermez la couche de manière ni trop serrée pour ne pas comprimer bébé ni trop lâche pour assurer l'étanchéité.

C'est fini ? Félicitations. Très vite, papa passera maître dans l'art de changer bébé et pourra assurer pour les 1 800 couches ou plus qui seront utilisées lors de la première année !

Couches lavables : mode d'emploi

Les couches lavables, ça vous laisse sceptique ? Laver des couches sales en rentrant du boulot, bof ! Mais en maman ouverte, vous voulez bien étudier la question. Petit guide à l'attention de celles qui souhaiteraient s'y mettre.

Epingles à nourrice, pliage, lavage, séchage… Cela vous fait penser à l'époque où nos grands-mères s'échinaient au dessus de leurs bassines ? Rassurez-vous, les couches lavables ont bien changé. Gaies et colorées, pratiques, faciles à entretenir, hygiéniques et confortables pour les bébés, incomparablement plus écologiques pour la planète et souvent plus économiques pour les parents, elles n'ont plus rien à envier aux jetables. Une semaine internationale leur est même consacrée ! Et oui, du 27 avril au 3 mai 2009 aura lieu la 13e édition de la Semaine Internationale de la couche lavable ! L'occasion de tenter l'aventure.

C'est quoi une couche lavable ?

En fait, une seule et unique couche est composée d'au moins deux, voire trois éléments : une partie en tissu dans laquelle on glisse un voile anallergène et biodégradable pour recueillir les selles. Et par-dessus se trouve une culotte de protection imperméable contre les fuites. Les couches lavables se ferment le plus souvent avec un système velcro, à l'aide de boutons pressions ou d'un snappie (attache à griffe en plastique qui remplace l'épingle à nourrice).

En quoi est faite une couche lavable ?

Le plus souvent en coton (bio ou non), polyester, fibre de bambou ou chanvre pour la partie absorbante. La culotte de protection peut être en laine, en polaire traitée, ou en tissu enduit de polyuréthane. Les fabricants proposent de jolis modèles avec divers motifs, coloris et autres broderies. De quoi égayer les dessous de bébé !

 

Prendre soin de sa peau

Peau - BébéLa peau de bébé, très fine, est particulièrement fragile. Une bonne raison de jeter aux oubliettes les produits, trop agressifs, destinés aux adultes et de privilégier les soins conçus pour lui. Exposée au froid, au soleil et à toutes les agressions extérieures, elle nécessite la plus grande attention. Ce qu'il faut savoir pour éviter irritations et rougeurs, et préserver toute sa douceur !

 

 

 

Prendre soin de sa peau

La peau de bébé... Elle a le soyeux du satin, la douceur du miel, le velouté de la pêche, la chaleur de la tendresse et l'odeur de l'innocence. Une peau à croquer. Mais sa douceur est fragile et nécessite des soins adaptés. Explications...

La peau de bébé est fine, fragile et sensible. Autant de bonnes raisons pour en prendre soin avec la plus grande attention.

Attention fragile !

Peau bébéLa peau de bébé ne lui permet pas de bien se défendre vis-à-vis des agressions. Chez le nouveau-né, l'épiderme, la couche la plus superficielle de la peau, contient très peu de mélanocytes, les cellules responsables de la pigmentation. C'est ce qui explique que la peau très blanche des bébés soit extrêmement sensible au rayonnement des ultraviolets. Il faut la protéger des méfaits du soleil en évitant jusqu'à l'âge de 6 mois, 1 an toute exposition directe. Le derme, la couche la plus épaisse de la peau, est encore très fin à la naissance. Les fibres élastiques et les faisceaux de collagène sont beaucoup plus minces que chez l'adulte. Résultat : la barrière que constitue normalement le derme est encore très perméable.

Utiliser des produits adaptés

Une fragilité d'autant plus grande que le nouveau-né est doté d'une surface cutanée très importante par rapport à son faible poids. Le rapport surface cutanée/ poids atteint 647 chez le nouveau-né alors qu'il ne fait plus que 243 chez un adulte. Conséquence : quand un produit est appliqué sur un bébé, la concentration dans l'organisme sera plus importante que chez un adulte. D'où un risque de toxicité plus grand si le produit n'est pas adapté et contient par exemple des agents chimiques ou de l'alcool. Quant aux glandes sudorales et sébacées du bébé, elles ne remplissent pas encore toutes leurs fonctions. A terme, elles permettent la sécrétion d'un film protecteur (à base de sueur et sébum). D'où l'importance chez le bébé qui n'a pas cette barrière protectrice de maintenir la neutralité du pH de sa peau, cela permet de lutter contre le développement de micro-organismes pathogènes. Immatures, les glandes sudorales se concentrent, chez le nourrisson, au niveau des paumes de mains, des pieds et de la tête. Par conséquent, le bébé régule mal sa température : il hyperréagit au chaud et au froid.

 

 

Pour des cheveux d'ange

Cheveux d'ange - BébéBrun, blond ou roux, certains bébés naissent avec un mince duvet sur la tête alors que d'autres ont déjà de très nombreux cheveux… Qu'ils aient des boucles d'anges ou de véritables baguettes, tous les parents se posent les mêmes questions : à quel rythme leur laver la tête ? Quel shampoing utiliser ? Comment éviter les croûtes de lait ? 

Les bons gestes du shampoing

 

Moment important du bain, le shampoing est l'occasion de prendre soin de la chevelure à la fois resplendissante et fragile de votre petit ange. Encore faut-il savoir comment s'y prendre… Voici comment procéder.

Que votre tout-petit ait dès sa naissance une chevelure épaisse ou juste quelques mèches, le shampoing est une étape de la toilette qu'il faut pratiquer avec soin et attention.

A l'heure du bain

Shampoing bébéLe bain est souvent un des moments préférés de bébé puisqu'il lui permet de se détendre et d'évacuer les tensions accumulées au cours de la journée. C'est aussi le moment idéal pour procéder au shampoing et cela dès la naissance. Pour rendre cet instant relaxant, tout doit être préparé. Veillez d'abord de ne pas être dérangée et disponible. Vérifiez que la pièce où a lieu le bain est à bonne température (20/22°). Prévoyez une eau chaude à 36/37° et assurez aussi d'avoir tout le nécessaire à portée de main (produits de toilette, serviette douce, couches et vêtements). Véritable soin à part entière, le shampoing peut être réalisé quotidiennement, surtout si bébé présente quelques croûtes de lait au niveau du crâne.

Bien fait, le lavage des cheveux devient vite un geste réflexe, obligatoire tous les jours pendant les quatre premiers mois de vie et au moins 3 fois /semaine à partir de 1 an.

Méthode et douceur

Les objectifs du shampoing sont avant tout d'atténuer voire de prévenir les croûtes de lait, ces fameuses petites sécrétions séborrhéique jaunes séchées mais aussi de débarrasser bébé de sa transpiration. Pourtant, ce moment important du bain qui devrait être apparenté à un jeu, peut parfois prendre une tournure plus désagréable. Malléable et confiant les premiers mois, bébé peut ensuite prendre peur et se braquer. Il convient alors de procéder tout en douceur sans précipitation.

Au début du bain, déposez quelques gouttes de shampoing sur le crâne de bébé, frottez délicatement pour faire mousser puis laissez reposer quelques secondes, le temps de lui laver le corps. Techniquement parlant, tenez fermement bébé en calant sa nuque sur votre avant bras puis plongez légèrement sa tête dans l'eau, en laissant tomber les croûtes de lait d'elles-mêmes.

 

 

 

 

Le massage de bébé

Massage - BébéA distinguer des caresses aux vertus stimulantes, le massage doit permettre à bébé de se relaxer. Au-delà d'un simple moment de détente, il lui permettrait de mieux dormir et pourrait même le soulager des petits maux de ventre et autres tracas fréquents… Ne vous privez pas de cet échange avec votre enfant.

 

Le massage pour bébé est une tradition qui s'est transmise de mère en fille jusqu'à nos jours. Depuis des milleénaires, d'anciennes civilisations l'ont pratiqué et ont pu en observer tous les bienfaits.

 

Image Exemple

 

 

  • Le massage peut faire découvrir au bébé l'état de relaxation si précieux dans notre siècle sur-stimulant.
  • Le massage peut être une grande source de soulagement des gaz, des coliques et de la constipation du bébé.
  • Le massage favorise le lien d'attachement entre les parents et l'enfant. La relation entre eux devient plus étroite, augmentant la confiance mutuelle.
  • Les parents apprennent à mieux connaître l'enfant. Le massage développe l'Art d'aimer et de partager.


De plus en plus d'articles et de recherches démontrent ces faits et leur influence sur la
croissance et la santé globale des bébés et des jeunes enfants.

Image Active

 

 

 

 

 

 

 

Category : Hygiène | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |