Le choix du prénom de l’enfant » Les mamans du monde

 Le choix du prénom de l’enfant

30/12/2010

Le choix du prénom de l’enfant

 

prenom.jpg (400×300)

Un choix qui n’est pas anodin...
Les prénoms de l'enfant sont choisis par ses parents.Le choix est difficile et souvent long car de nombreuses conséquences plus ou moins importantes pèseront sur leur enfant.

En effet, le prénom est là pour désigner la personne qui le porte, il est donc essentiel à son identité. Au fur et à mesure, l’enfant s’approprie son prénom, on peut aussi dire que son prénom le construit. 

Par exemple, si le prénom est doux, l’enfant sera perçu comme doux et du coup le deviendra. C’est bien sûr un peu schématique mais c’est pour montrer combien le prénom a de l’influence sur son “objet”. D’autre part, le prénom peut indiquer à quelle religion, à quelle culture adhère les parents, et l’enfant. Du moins, il présente, en quelque sorte, une trace indélébile des origines 
aux-quelles il appartient.

Qu’en est-il au niveau administratif ?

Au plan administratif, les parents ont le droit de choisir librement le prénom de leur enfant.
Il est obligatoire de donner au moins un prénom à son enfant lequel sera alors le prénom 
d’usage de l’enfant. 

Afin d’éviter les homonymes, lorsque le nom de famille est courant, il est recommandé de donner deux prénoms ou plus (au maximum 4) à l’enfant.

Bien que le choix du prénom soit libre, il faut néanmoins faire attention à celui-ci et ne pas dépasser certaines limites : si celui-ci est ridicule, grossier ou humiliant le juge aux affaires familiales (JAF) peut ordonner la suppression des prénoms contestés sur le registre de l’état civil.

Il en est de même si le prénom et le nom associés sont grotesques ou sujets à moqueries.
Dans les deux cas, les parents devront alors redonner un prénom à leur enfant avec l’accord du JAF. 

La femme qui n’a pas voulu dévoiler son identité lors de l'accouchement peut néanmoins choisir les prénoms de son enfant. A défaut ou lorsque les parents de celui-ci ne sont pas connus l'officier de l'état civil choisit trois prénoms dont le dernier sera le patronyme de l'enfant. Après quoi, l'officier écrit sur l'acte de naissance les prénoms choisis. 

Si ces prénoms ou l'un deux, seul ou conjoint aux autres prénoms ou au nom, lui semblent contraires à l'intérêt de l'enfant ou au droit des tiers à voir protéger leur patronyme, l'officier de l'état civil en avise le procureur de la République. Celui-ci peut recourir au juge des affaires familiales.Si le juge estime également que le prénom n'est pas conforme à l'intérêt de l'enfant ou pour les mêmes raisons dites plus haut, il en ordonne la suppression sur les registres de l'état civil. Suite à cela, il décide du prénom de l’enfant. 

le choix du nom
Depuis le 1er janvier 2005, les parents peuvent donner à leur enfant soit le nom du père soit celui de la mère, ou encore les deux accolés suivant l’ordre de leur choix et limité à un seul nom de famille pour chacun d’eux.Comment procéder ?

Il suffit de faire une déclaration à l’officier de l’état civil, datée et signée des deux parents lesquels indiqueront le nom de famille choisi et attesteront que ce choix concerne leur premier enfant commun.

En l'absence de déclaration conjointe, l'enfant prend :

- le nom du parent vers lequel sa filiation est établie en premier lieu.
- le nom du père si la filiation est simultanément faîte envers les deux parents.
- le nom qui a été retenu pour l'aîné sera le même pour les prochains enfants.

Category : Naissance | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |