Les Aliments de bébé,Les Laitages » Les mamans du monde

 Les Aliments de bébé,Les Laitages

30/12/2010

Le verre de lait, incontournable pour bébé !

L'enfant de 1 à 3 ans a besoin de 500 à 600 ml de lait (ou équivalent) tous les jours. L’excès de consommation (plus d’un litre par jour) n'est pas recommandé car l'apport en graisses serait trop élevé.

Le lait a pour fonction principale d'assurer la croissance des enfants, apportant calcium, protéines, graisses animales énergétiques, vitamines A, D et B.

Calcium, phosphore et vitamines...

Le verre de lait, incontournableLe lait contient des protéines, des graisses, des minéraux et des glucides, en proportion variable selon l'animal producteur, sa race, son âge, la saison et l'heure de la traite !
Les protéines du lait ont une très bonne valeur biologique, égale à celle de la viande et supérieure à celle des protéines végétales, pour un prix très bas. Le lactose est le seul sucre du lait. Les matières grasses du lait lui donnent sa valeur énergétique importante de 680 calories (2850 kj) par litre; le lait écrémé n'apporte que 360 calories par litre, mais ne contient plus les vitamines A et D qui sont véhiculées par les graisses. Enfin le lait fournit calcium et phosphore dans des proportions particulièrement adaptées à une bonne assimilation par l'organisme. Le seul élément qui manque au lait est le fer.

Quel est son intérêt diététique ?

Le lait est l'aliment de croissance le plus complet et le plus économique; c'est la seule source de protéines riche en calcium. Indispensable pour l'enfant, il peut être consommé sous diverses formes, selon le goût de chacun.

 

  • Le lait concentré non sucré et le lait en poudre usuel n’ont guère d’utilité sauf en cas de dépannage.
  • Le lait cru de ferme en vrac, cher aux écologistes, offre comme garantie bactériologique les contrôles vétérinaires réguliers de la vache et la propreté de la traite. Il doit être conservé à une température inférieure à 15°C, car il constitue un milieu de culture très favorable aux bactéries. Il vaut mieux le faire bouillir avant consommation, et ne pas le garder plus de 24 heures au réfrigérateur.
  • Le lait cru conditionné doit être vendu en principe le jour même du conditionnement. Lui aussi doit être bouilli avant utilisation.
  • Le lait pasteurisé a été chauffé à 75-85°C pendant 15 secondes à 2 minutes selon les techniques, et refroidi immédiatement à 4°C. Il est certifié sans germe pathogène, mais tous les germes ne sont pas détruits et il ne peut être conservé plus de deux jours après la date limite de vente; au-delà il vaut mieux le faire bouillir. Sa valeur alimentaire (vitamines) est très proche de celle du lait cru.
  • Le lait upérisé, stérilisé par procédé U.H.T. (ultra haute température), a été chauffé à 140°C par un courant de vapeur d'eau pendant une à deux secondes, après avoir éliminé l'air pour éviter la perte de vitamine. Puis il est homogénéisé (les globules de graisses éclatent en très fines particules) et conditionné dans des récipients stériles. Il peut se conserver alors très longtemps, mais il est préférable de le consommer dans un délai de trois mois, car certaines réactions chimiques peuvent se produire à la longue. Quand l'emballage a été ouvert, le lait doit être consommé dans les deux ou trois jours. Sa valeur alimentaire est très proche de celle du lait pasteurisé. Le lait UHT demi-écrémé doit être préféré au lait entier trop riche en graisses animales.

 

Le lait peut être bu au biberon jusqu'à 2 ans puis au verre ou à la tasse mais rien n'interdit à l'enfant de continuer à boire au biberon s'il le désire.

De un à trois ans : les laits de croissance

Les "lait de croissance" sont, selon la nouvelle dénomination, des aliments lactés pour enfants en bas âge, c'est-à-dire âgés entre 1 et 3 ans (Candia Croissance, Guigoz Premiers Pas, Blédilait de Blédina, Eveil Lactel, Nutricia Croissance nature, Nactalia de Gallia-Gervais etc). Ces laits sont régis en France par le décret de mars 1978 et les décrets d'application de 1994.

Ces formules réalisent un apport protidique inférieur à celui du lait de vache (3,3 à 4,5 g/100 Kcal contre 5,2 pour le lait de vache. Elles comportent une fraction lipidique végétale riche en acide linoléique (300 à 658 mg/100 Kcal). L'apport glucique est par contre très variable allant de 66 à 78 g/l constitué pour certains à 100% par du lactose (Blédilait, Croissance, Eveil) et pour d'autres par un sucrage mixte (Guigoz premiers pas, Nutricia). L'apport en fer varie de 9 à 14 mg/l selon les formules. Trois produits contiennent de la vitamine D (Croissance, Premiers Pas, Nutricia). D'autres formules, aromatisées, ont un sucrage excessif.

Normes de composition des laits de croissance :

     

  • Protéines g/100 Kcal = 3,5 à 5
  • Lipides (g/100 Kcal) = 3,5 à 6
  • Matières grasses végétales : < 50 % lipides totaux
  • Acide linoléique = 0,3 à 0,6
  • Glucides (g/100 Kcal) < 12
  • Lactose > 50 % des glucides totaux
  • Saccharose
  • Fructose < 20 % des glucides totaux
  • Glucose
  • Fer : mg/100 Kcal > 0,75
  • Vitamine E (mg/100 Kcal) = 1
  • Sodium (mg/100 Kcal) < 80 mg

Category : Nutrition | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |