Futures mamans, attention aux régimes amincissants ! » Les mamans du monde

 Futures mamans, attention aux régimes amincissants !

10/2/2011

Futures mamans, attention aux régimes amincissants !

Peut-on commencer ou poursuivre un régime amincissant pendant la grossesse ? Se priver de sucre ou de graisse peut-il nuire à mon bébé ? Puis-je profiter de cette période pour perdre du poids ? Voici toutes les réponses à vos questions sur les régimes et la grossesse.

reg33

Se restreindre pour que bébé puise dans vos réserves et vous débarrasse de vos kilos en trop…. Attention, loin d'être ingénieuse, cette idée peut occasionner des risques graves pour vous et votre petit. Le point sur les dangers des régimes amincissants pendant la grossesse.

Pas de régime amincissant pendant la grossesse !

Tout d'abord, sachez que durant la grossesse, il n'y a pas lieu de modifier les apports énergétiques sauf en cas de problème de poids (indice de masse corporelle supérieur à 25). La prise de poids idéale dépend du poids de départ de la future maman (entre 6 et 18 kilos en fonction de la corpulence avant la grossesse). Plus on est mince, plus on doit accepter de prendre des kilos ! En moyenne, on compte 11-12 kilos par grossesse.

L'idée que le bébé pourrait "aspirer les kilos superflus" comme en plaisante Florence Foresti dans son dernier spectacle ou en rêve l'héroïne d'Un heureux événement d'Eliette Abécassis n'est pas complètement fausse. En effet, en cas d'alimentation insuffisante, le bébé se "sert" dans les réserves maternelles.

Si une future maman suit un régime hypocalorique de moins de 1 600 calories, la croissance foetale peut-être véritablement compromise1 et en cas de carences, c'est la maman qui peut présenter des troubles : fatigue, anémie, manque de calcium.

Néanmoins, il faut une situation de dénutrition sévère au troisième trimestre pour observer une réduction significative du poids de naissance du bébé.

L'Institut national pour la prévention et l'éducation pour la santé (Inpes) met les futures mamans en garde contre les régimes amincissants. Dans son guide nutrition pour les femmes enceintes, il note qu'une prise de poids insuffisante pendant la grossesse augmente le risque de fausse-couche. (…). Et les experts de conclure que la grossesse et l'allaitement ne sont pas des périodes favorables pour mener des régimes hyperprotidiques ou hypocaloriques. Ce n'est qu'à distance de la grossesse et de l'allaitement qu'il sera possible d'envisager un régime amaigrissant parallèlement à la reprise d'une activité physique.

Les dangers des régimes restrictifs

Chaque grande typologie de régime amincissant présente des risques pour la femme enceinte et son bébé. D'ailleurs, la plupart des régimes (Dukan, Hollywood, Atkins…) évoquent les dangers de leur application dans le cadre d'une grossesse.

- Les diètes détox : pendant la grossesse, les besoins en protéines augmentent. On recommande d'en consommer une à deux fois par jour (60 à 70 grammes par jour). Pas question donc de les supprimer en suivant des régimes alimentaires uniquement basés sur les légumes, les fruits et les céréales !

- Les régimes sans sucre : le glucose est la source essentielle d'énergie pour les tissus foetaux. Les apports en sucres (de préférence complexes) doivent donc être supérieurs à 250 g par jour.

- Les régimes sans graisse : les lipides contribuent à l'apport énergétique, assurent le transport des vitamines liposolubles (A, D, E) et participent à la constitution des membranes nerveuses du foetus. D'où l'intérêt de varier les apports et de ne surtout pas les supprimer !

- Les régimes hyperprotéinés ou dissociés : ces régimes excluent certains aliments de l'assiette pendant plusieurs semaines (fruits, légumes, féculents) alors que la grossesse nécessite des apports diversifiés en vitamines et en minéraux !

Une alimentation équilibrée pour une prise de poids raisonnable

En revanche, pas question de manger deux fois plus pendant la grossesse sous peine de prendre trop de poids ! Le surpoids, qu'il soit préexistant à la grossesse ou acquis pendant les neuf mois, constitue un facteur de risques materno-foetaux (diabète gestationnel, risque thromboembolique, hypertension artérielle, prématurité,césarienne…)

La bonne attitude : profiter de cette période pour améliorer son régime alimentaire. Pour y arriver, appliquez ces 5 règles chaque jour :

  • 5 fruits et légumes frais ;
  • 3 produits laitiers et 3 produits céréaliers (céréales complètes en priorité) ;
  • 1 à 2 part de protéines (poisson, viande, oeuf) ;
  • Variez les apports lipidiques (beurre, huile d'olive, de tournesol, de colza…) et ajoutez-les plutôt à froid ;
  • Limitez les sucres rapides et les graisses animales.

Category : Alimentation et grossesse | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |