Magnésium et grossesse » Les mamans du monde

 Magnésium et grossesse

10/2/2011

                                Magnésium

Le magnésium, mon bébé et moi

Oligo-élément essentiel, le magnésium occupe de multiples fonctions dans l'organisme. Chez la femme enceinte ou allaitante, les besoins sont augmentés. Quels sont ces besoins ? Comment les couvrir ?

Les femmes enceintes ou allaitantes ont des besoins particuliers en magnésium. Ce minéral est indispensable à l'organisme de maman et à celui de son enfant. Découvrez comment éviter les carences lors de ces périodes.

Des besoins spécifiques pour la femme enceinte

Magnésium grossesseEn moyenne, pour une femme adulte, l'apport quotidien recommandé en magnésium est de 360 mg. Mais au cours de la grossesse, ces besoins augmentent pour fournir à bébé tout ce dont il a besoin pour se développer. Car même faible, une carence peut perturber le déroulement de la grossesse. Ainsi, il est recommandé à la future maman de consommer, au troisième trimestre, 400 mg de magnésium par jour, au lieu des 360 mg habituels.

Par ailleurs, il convient d'être particulièrement attentif en début de grossesse, même si les besoins ne sont pas encore augmentés. En effet les nausées accompagnant parfois le premier trimestre peuvent provoquer des vomissements qui aggravent les déficits en minéraux.

Pendant l'allaitement et après

Les besoins sont également plus importants chez la femme allaitante qui doit accroître ses apports en magnésium de 30 mg par jour, soit 390 mg quotidiens. En effet, l'allaitement peut parfois entrainer des carences. Si les déficits sévères restent très rares lors de l'allaitement, les déficits légers sont en revanche plus fréquents. Il convient donc également d'augmenter ses sources de magnésium.

Et pour bébé ?

Les apports en magnésium conseillés sont de 6 mg/kilo/jour. Les besoins de bébé augmentent très vite, en même temps que son poids. Pour un nourrisson, les quantités journalières nécessaires sont estimées à 30 mg au premier semestre, contre 75 mg pour le second semestre.

Attention, la consommation d'eaux fortement minéralisées n'est pas adaptée au nourrisson. En revanche, lors d'épisodes de constipation, et sur avis médical seulement, ces eaux peuvent être consommées par bébé.

Où se cache le magnésium ?

Le magnésium se cache d'abord dans nos aliments, le tout est de savoir les dénicher : légumes verts, céréales complètes, fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes…), chocolat, etc

L'apport moyen en magnésium est variable selon les aliments. Par exemple, deux tranches de pain complet apportent 32 mg, une portion de riz en apporte 54 et une simple poignée d'amandes (soit environ 30 g) en apporte  90 !

Boire une eau minérale riche en magnésium peut également permettre de combler ces besoins augmentés, tout en assurant l'indispensable hydratation pendant et après la grossesse.

Quels sont les aliments riches en magnésium ?

Pour éviter les carences en magnésium, il faut manger varié et équilibré. Quelles sont les meilleures sources en cet oligo-élément ? Quels aliments privilégier ? Nos conseils.

Comment faire le plein de magnésium ? Suivez le guide.

Des apports en magnésium insuffisants

On trouve le magnésium dans beaucoup d’aliments, une alimentation équilibrée et suffisante couvre théoriquement les besoins quotidiens. Pourtant la majorité des adultes ont des apports en magnésium inférieurs aux recommandations. Pire, 25 % des femmes et 20 % des hommes souffrent de carences en magnésium (moins de 2/3 des apports nutritionnels conseillés).

Les sources de magnésium

Les principales sources de magnésium sont les suivantes :

  • Les légumes verts ;
  • Les céréales complètes ;
  • Les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes…)
  • Les légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés)
  • Le chocolat ;
  • Certaines eaux minérales.

Evitez le snacking et diminuez les produits raffinés, privilégiez les céréales complètes et les légumes verts, et vous éviterez les carences en magnésium !


Category : Alimentation et grossesse | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |