Les nausées de la grossesse » Les mamans du monde

 Les nausées de la grossesse

10/2/2011

 

Les nausées de la grossesse

Ah, les fameuses nausées des femmes enceintes… Bien souvent indissociables du premier trimestre de la grossesse, ces manifestations, bien que bénignes, n'en restent pas moins désagréables. D'où viennent-elles, comment y remédier ? Avec nos conseils, ces désagréments ne seront bientôt plus qu'un mauvais souvenir.

 

D'où viennent les nausées ?

Les nausées qui affectent de nombreuses femmes lors du premier trimestre de la grossesse ne seraient-elles que la conséquence d’une finesse inhabituelle de l’odorat ? C’est la thèse que défendent deux gynécologues de l’université de Stanford, en Californie, dont un livre sur les nausées et les vomissements vient de sortir, sans doute une référence durable sur la question.

 

Après avoir passé en revue l’ensemble des articles publiés sur les nausées et mené leurs propres recherches, les auteurs ont constaté que la plupart des femmes qui éprouvent des nausées pendant la grossesse sont incapables de supporter des odeurs considérées habituellement comme agréables, comme les odeurs de cuisine ou de parfum. Selon les chercheurs, ces “effluves” représentent le facteur déclenchant quasi unique des nausées.

Un argument de poids vient appuyer cette thèse. Certaines femmes sont porteuse d’une maladie génétique qui associe une stérilité et une perte de l’odorat. Grâce à des traitements appropriés, ces femmes peuvent accéder à une grossesse… et être épargnées par les nausées.

grossesse-vomissements-nausee

Les estrogènes donnent du nez

Le point commun entre la grossesse, les nausées et l’odorat pourrait être représenté par les estrogènes, hormones sexuelles féminines. Ces hormones augmentent dès que la femme est enceinte et sont indispensables au maintien de la grossesse. On sait aussi que les estrogènes peuvent entraîner des nausées et ce symptôme fait d’ailleurs partie des réactions indésirables classiques des contraceptifs oraux les plus fortement dosés.

La présence de nausées pourrait ainsi refléter indirectement le fait que la grossesse se déroule normalement, notent les auteurs. Certaines études semblent en effet indiquer que les fausses couches sont plus rares chez les femmes souffrant de nausées.

Ainsi, selon les auteurs, les estrogènes entraineraient une hypersensibilité olfactive, responsable, chez les personnes plus sensibles, des nausées, sans que le lien entre les deux phénomènes ne soit encore très clair. La responsabilité des estrogènes est confortée par le fait que, même en dehors de la grossesse, les femmes sont trois ou quatre fois plus exposées aux nausées que les hommes.

Presque toutes les femmes (98 %) ont ressenti à un moment ou à un autre des nausées, estiment les auteurs en se fondant sur les enquêtes déjà publiées. Mieux : 43 % déclarent en avoir eu au moins trois fois au cours des six mois écoulés.

 

Dix trucs contre les nausées matinales

 

Les nausées, vous connaissez depuis que vous êtes enceinte. Elles touchent la moitié des femmes dès les premières semaines de grossesse. Et parfois celles-ci peuvent réellement gâcher ces premiers moments de bonheur. Certains vous diront de prendre votre mal en patience, car elles disparaissent généralement à la fin du premier trimestre. Mais il existe aussi des trucs pour réduire leur intensité. Nos conseils…

grossesse

Voici 10 règles d’or pour éviter les nausées liées à la grossesse…

Nausées matinales grossesse1 - Du calme !
Si vous commencez à vous exciter à peine levée, que vous stressez et courez partout pour ne pas être retard au travail, vous augmentez les symptômes des nausées. En plus, le stress est mauvais pour le bébé ! Alors faites tout dans la sérénité et prenez votre temps, à commencer par le levé : tout doux pour sortir du lit !

2 - Mangez doucement et régulièrement.
Gare aux longues périodes sans rien dans le ventre. Prenez un vrai petit déjeuner, une collation à 11 h, un déjeuner, un goûter et un dîner (plus éventuellement un encas un peu avant de vous coucher). Le ventre vide est le meilleur moyen d’avoir des nausées. Et ne faites pas d'excès. Il vaut mieux faire de petits repas fractionnés.

3 - Faites un peu d’exercice quotidiennement. 
Si vous restez au lit toute la journée, vous risquez de favoriser la survenue de nausées. Trouvez des activités… sans vous bousculer !

4 - Evitez les odeurs trop fortes. 
Exit les fromages trop faits et les plats trop riches, les sauces épicées et les plats exotiques.

5 - Mettez le futur papa à contribution… 
Faire la cuisine ou le ménage sont des activités à haut risque… de nausées. Alors il serait temps que Monsieur s’investisse un peu plus !

6 - Prenez des féculents. 
Pâtes, riz, pain, céréales (complètes) vous apporterons de l’énergie sans vous soulever le coeur.

7 - Le potage, c'est plus sage. 
Optez également pour des soupes, idéal pour consommer des légumes et être rassasié sans nausée.

8 - Pas de remèdes de grands-mères.
Ne prenez pas de tisanes "anti-nausées" et autres compléments alimentaires ou remèdes de grands-mères sans en parler avec votre médecin. Celui-ci pourra vous prescrire des vitamines et parfois du Primpéran.

9 - Evitez les lieux enfumés.
Non seulement la cigarette risque de vous donner des nausées, mais en plus c’est très nocif pour votre futur bébé.

10 -  Gare à la pause café.
Evitez la caféine et notamment le café chaud. Certaines mamans préconisent d’ailleurs les boissons gazeuses pour limiter les nausées. A vous de juger.

Si les nausées sont vraiment handicapantes ou persistent au-delà du premier trimestre, il ne faut pas hésiter à en parler au médecin qui vous suit.

Nausées et vomissements

Indissociables de la grossesse pour nombre de femmes, les nausées et vomissement n'en sont pas moins gênants. Quelle est leur origine ? Peuvent-ils avoir des conséquences pour la santé de maman et celle de bébé ? Ce qu'il faut savoir sur les nausées et vomissements.

Les nausées

Bien que l'origine des nausées ne soit pas encore clairement établie, on estime que deux facteurs principaux y contribuent : les oestrogènes et lagonadotrophine chorionique (hCG) dite hormone de la grossesse. L'organisme commence à les sécréter lorsque l'embryon s'implante dans l'utérus, déclenchant une série de mécanismes qui débouche sur cette sensation nauséeuse et parfois des vomissements.

Au début de la grossesse, la production de hCG suit une courbe ascendante, mais elle se stabilise assez rapidement et commence à se réduire aux alentours des semaines 12 à 14. C'est pourquoi, en général, les nausées et les vomissements ont tendance à disparaître entre le 3ème et le 4ème mois.

Le niveau d'oestrogènes - lié à la fonction du placenta - continue à croître tout au long de la grossesse. Résultat : des périodes de vomissements parfois plus longues, même si ce phénomène reste rare.

Nausées

Bien que certaines femmes soient plus disposées que d'autres à souffrir de ces troubles, l'aspect psychologique et la personnalité de chacune remplissent un rôle essentiel : la manière d'accueillir ces symptômes, l'importance ou le peu d'importance qu'on leur accorde, le seuil de tolérance propre à chaque individu... Autre facteur qui augmente la sensation de nausée et de mal-être général : le stress. C'est souvent la raison pour laquelle les femmes primipares (qui vont donner naissance pour la première fois) souffrent en général davantage des nausées : elles ignorent cet état et sont - logiquement - plus anxieuses.

Certains chercheurs pensent que les nausées et le besoin de rejeter certains aliments sont un moyen pour le corps de protéger mère et enfant contre les maladies qu'ils pourraient causer. Mais il faut faire attention à ne pas souffrir de déshydratation.

Les vomissements bénins

Les vomissements sont fréquents en début de grossesse et touchent 30 à 50 % des femmes de la 6ème à la 14ème semaine d'aménorrhée (après le début des dernières règles). Certains médicaments prescrits par un médecin peuvent être utilisés pour lutter contre ces nausées. L'abondance et l'horaire de ces troubles sont variables, ils n'entraînent en général pas d'effets sérieux sur l'état général de la femme.

Les vomissements graves 

Dans de rares cas, les vomissements prennent un caractère plus sérieux. Ils surviennent plus souvent, après chaque repas et aux changements de position. Ils s'accompagnent d'une augmentation de la salivation, d'une constipation et d'une haleine fétide.

L'évolution des vomissements graves est variable. Le plus souvent, on observe une guérison totale vers le 3ème ou 4ème mois. Parfois, on constate au contraire une aggravation, avec un amaigrissement et une déshydratation, un état général qui s'altère, une respiration et un pouls qui s'accélèrent tandis que la tension artérielle baisse et que les urines deviennent moins abondantes. Des troubles biologiques apparaissent également à la prise de sang. Dans ces cas graves, le traitement nécessite l'hospitalisation.

 

Dégoût et nausées, le duo infernal

Entre 50 à 85 % des femmes enceintes expriment un écoeurement pour au moins un produit pendant leur grossesse. Quelle est l'origine de ce dégoût ? Plusieurs hypothèses sont avancées mais peu de certitudes. Le point avec Doctissimo.

Vous adoriez le beurre de cacahuètes. Mais depuis que vous êtes enceinte, la simple idée d'en manger vous rebute, et si vous avancez le nez au dessus du pot, c'est au mieux l'écœurement assuré, au pire la nausée… Pourquoi un tel changement ?

Le dégoût, c'est la nausée assurée !

Selon le Dr Christian Jamin, gynécologue et endocrinologue à Paris, "on ne fait pas de distinction entre l'écoeurement et la nausée". Et quand dégoût et nausée pointent le bout de leur nez, l'envie de vomir n'est jamais bien loin.

On sait qu'une femme sur deux est sujette aux nausées dès son premier mois de grossesse et ce, jusqu'à la fin du quatrième. Sans conséquence pour le bébé quand la nausée ne s'accompagne pas de vomissements répétés ou pathologiques, elle disparaît en général aussi vite qu'elle est arrivée. Si l'on parle beaucoup de nausées matinales, certaines femmes enceintes y sont malheureusement sensibles à n'importe quel moment de la journée. Et les causes sont variées.

Les hormones sur le banc des accusés

Souvent responsables des maux des femmes enceintes, les hormones sont bien évidemment impliquées dans le processus des nausées. Par exemple, lors du premier trimestre de la grossesse, le taux de β HCG (l'hormone chorionique gonadotrope, dite de la grossesse) augmente significativement dans le sang. Couplée aux oestrogènes, elle stimule la partie du cerveau responsable des nausées et des vomissements.

Par ailleurs, l'afflux d'estrogène dans le corps exacerbe aussi la sensibilité aux odeurs des futures mamans. Plus réceptives, les femmes enceintes peuvent alors bouder un aliment qu'elles affectionnaient pourtant auparavant. Certaines odeurs, comme celle du tabac ou du café, mais aussi celle des graisses cuites ou des plats en sauce deviennent parfois absolument insupportables.

Le psychique incriminé

Des "réflexes" psychologiques pourraient également être à l'origine de ces désagréables sensations. Les femmes enceintes pourraient en effet développer certaines répulsions afin de se protéger des risques alimentaires. En boudant le fromage par exemple, une future maman pourrait vouloir se prémunir inconsciemment contre la listériose, qui trouve justement sa source dans les fromages au lait cru, à pâte molles, les Roqueforts ou les bleus, etc. De même, si le goût du dentifrice rend nauséeuse une femme pendant sa grossesse, elle pourrait s'inquiéter inconsciemment des conséquences que pourraient avoir l'ingestion d'un peu de ce produit sur son bébé. En tout cas, si cette explication ne peut pas à elle seule justifier le phénomène de dégoût, elle pourrait apporter sa part de réponse.

Mais le stress ou la fatigue morale et physique peuvent eux aussi déclencher ces désagréables sensations. Il n'est pas rare en effet que le stress entraîne des troubles gastro-intestinaux par exemple. A noter que pendant la grossesse, le muscle de l'estomac se relâche et favorisent les remontées acides, elles aussi incriminées dans le phénomène de nausée.

A chacune son moyen pour lutter contre les nausées. Si pendant leur grossesse certaines femmes seront sensibles aux médecines alternatives (réflexologie,homéopathie, phytothérapie, ou acupuncture), d'autres trouveront le soulagement dans la mesure. Le Dr Jamin conseille en effet à ses patientes de "manger peu, souvent et ce dont elles ont envie". Evidemment, cette prescription ne doit pas inviter la future maman à faire l'impasse sur une alimentation équilibrée. En tout cas, si les nausées entraînent des vomissements, la perte de poids engendrée ne doit pas inquiéter outre mesure les futures mamans pendant le premier semestre de leur grossesse. La prise de poids moyenne pendant cette période est en effet seulement de 2 kg. En cas de doutes, il ne faut cependant pas hésiter à demander conseil à son médecin traitant.

 

 

 

 

 

Category : Alimentation et grossesse | Write a comment | Print

Comments

allen, le 05-08-2011 à 04:17:51 :

grossesse

La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre hors du corps de la mère. Une femme en état de grossesse est dite enceinte ou gravide.
La grossesse commence avec la fécondation de l'ovocyte par le spermatozoïde, d'où résulte la création d'une cellule-œuf, qui va se diviser jusqu'à devenir un embryon, puis un fœtus. Elle se poursuit jusqu'à la naissance, ou à son interruption par un avortement artificiel ou naturel (fausse couche).Read more about muscle building program at visual impact muscle building review

| Contact author |