Les mamans du monde

Articles of this page


Le bisphémol A

Le bisphémol A

Added 30/12/2010

Le bisphémol A

 

bisphenol.jpg (250×250)

 

 

Apparu dans les médias l’année dernière, le bisphénol A  est aujourd’hui au coeur d’une polémique où les prises de position divergent selon les pays. Dangereux pour certains, inoffensif pour d’autres, les suspicions concernant le bisphénol A conduisent tout de même à une méfiance généralisée. Dernière illustration en date : la mairie de Paris qui vient de décider de retirer de ses crèches tous les biberons contenant la molécule.

Qu’est-ce que le bisphénol A ?
Le bisphénol A est une molécule utilisée dans la fabrication des plastiques à usage alimentaire comme les bouteilles et les biberons en plastique. Plusieurs études américaines menées sur sa nocivité reprochent au bisphénol A de passer dans les liquides contenus dans le plastique, et de causer par ingestion des dérèglements hormonaux, pouvant engendrer des troubles nerveux ainsi que des perturbations de la fertilité et du système immunitaire. D’autres études évoquent également l’apparition de cancers. 
Le cas des biberons est particulièrement préoccupant,  car en plus de toucher une population fragile, le bisphénol A paraît faire preuve d’une plus grande nocivité lorsqu’il est chauffé, comme c’est exactement le cas pour les biberons.


Le bisphénol A : une polémique bouillonnante
Alors que le Canada a interdit en novembre 2008 les biberons fabriqués avec du bisphénol A, et que les Etats-Unis réfléchissent à un projet de loi allant dans le même sens, l’Europe ne semble pas s’affoler plus que ça, et ce malgré les nombreux appels d’associations de part et d’autres du continent. Et pour cause, les conclusions rassurantes de l’AESA (l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) qui explique que les quantités ingérées par les nourrissons sont trop infimes pour causer de quelconques dommages. L’afssa, l’agence française de sécurité sanitaire des aliments, et le Ministère de la Santé suivent quant à eux les conclusions de l’AESA et écartent toute raison de s’alarmer quant aux risques provoqués par la molécule.

Pourtant, à l’image de la mairie de Paris, mais également des fabricants de biberons qui se lancent dans la fabrication de biberons sans bisphénol A, les comportements évoluent vers une application du « principe de précaution », en attendant les résultats de nouvelles recherches.
La meilleure attitude à adopter reste donc de jouer la prudence en se familiarisant si on le souhaite avec de nouvelles habitudes, sans pour autant verser dans la psychose. 


Comment limiter les risques liés au bisphénol A ?
La meilleure façon de limiter les risques est de tout simplement limiter son exposition à la molécule, qu’il s’agisse du biberon de Bébé ou de votre propre alimentation. Vous pouvez donc opter pour des biberons en verre ou bien des biberons en plastique sans bisphénol A, fabriqués avec du polypropylène (PP). Pour faciliter leur reconnaissance, ces biberons portent de plus en plus souvent la mention « sans BPA », c'est-à-dire sans bisphénol A.
Il en va de même pour votre alimentation : gardez vos aliments dans des boîtes en verres plutôt qu’en plastique, ou si vous avez peur que le verre se casse, évitez de réchauffer votre nourriture dans des contenants en plastique.

Category : Soins de nouveau né | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |